Robinet eau par Luis TostaLe 1er janvier 2024 est une date décisive pour le choix de la gestion de l’eau et de l’assainissement pour l’ensemble des communes de la Métropole d’Orléans. Actuellement, le secteur privé gère la plus grande partie par le biais de contrat de concession dite de délégation de service public.

La majorité actuelle a engagé un processus de fausse concertation avec comme objectif inavouable d’utiliser les nouvelles règles législatives issues des directives européennes sur l’eau, pour renforcer les puissants industriels de l’eau malgré des investissements très insuffisants et des bénéfices considérables.

Au détriment des usagers, cette politique profitera aux actionnaires de ces groupes privés.

L’examen de la situation actuelle et des évolutions législatives ainsi que le positionnement de la France Insoumise Orléanais sont exposées dans les grandes lignes dans notre dossier.

Les élections municipales de mars 2020 seront l’occasion d’un grand débat sur la gestion de l’eau et de l’assainissement, et donc de connaître le positionnement de tous les acteurs politiques.

Pour sa part, la France Insoumise défendra les positions suivantes :
Audit citoyen en début de mandature
La confiance des citoyens ne peut s’obtenir que dans la clarté des positions.

  • Régie publique à 100 % excluant toute hausse des tarifs, hors taxes.
  • Contrôle citoyen de la gestion des régies publiques de l’eau et de l’assainissement

 

Photo par Luis Tosta sur Unsplash