Dans la nuit du 11 au 12 avril et le 3 mai, deux personnes âgées de 90 ans sont décédées dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital de Tours, au milieu de la foule des autres personnes qui attendaient leur tour. Ces deux personnes souffraient de pathologies graves.

Le personnel soignant, choqué de n’avoir pas pu les prendre en charge à temps ou au moins  les accompagner dans leur décès, a décidé un mouvement de grève à compter du 24 Mai pour protester contre les conditions de travail et le manque de moyens à leur disposition pour remplir leur mission.

LFI orléanais ne met pas en cause le personnel médical, bien au contraire elle soutient ses revendications.

En revanche, nous mettons en cause les graves dysfonctionnements du système médical dans son ensemble liés aux politiques austéritaires de santé actuellement mises en place.

Pour plus d’info, lire cet article de francetvinfo.fr.

Crédit photo : pxhere.com